Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 11:49

5)Série  les Inclassables :

 

A) Iris Assadiana ou Barnumiae ou Zenobiae Mouterde: Kirkwood et Weymouth 1976             

Groupe Hexapogon série Oncocyclus, section dit des inclassables. Iris Assadiana, est originaire de Syrie, du désert de Chaudhary. Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes.

Iris Assadiana, est une plante qui aime la rocaille, les zones semies-desertiques .

Les rhizomes stolonifères, de l’iris Assadiana, sont petits, cours, et peu productifs. Iris Assadiana, est tout le contraire d’un iris prolifique, très fragile il est très délicat.

Les feuilles sont semies-persistantes, elles apparaissent au printemps et peuvent disparaître complètement au cours de la période estivale de cuisson. Linéaires lancéolées, de couleur grises verdâtre, en forme de croissant elles ne font pas plus de 10cm de long.

La hampe elle aussi est petite, porte 1, voir 2 inflorescences, elles sont placées plus haut que le feuillage. La fleur aux tons bruns s’épanouie entre avril et mars. Elle semble faite de soie. Les pétales forment un dôme, alors que les sépales sont rentrés et petits.

C’est une espèce qui craint l’humidité, celle-ci provoque des viroses qui entraînent la pourriture des rhizomes. Les limaces sont aussi un danger, elles se nourrissent des rares feuilles.

Chromosomes : 2n=20

iris assadiana 

B)Iris Gatesii: Foster 1890
Groupe Hexapogon série Oncocyclus section Iberica. Iris Gatesii, est un Aril, originaire de Turquie et nord ouest de l’Irak. Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. Iris Gatesii est un Oncocyclus, se sont des plantes rares, chères et fragiles.

Les rizhomes stoloniféres, de l’iris Gatesii sont petits. La partie supérieur du rhizome doit être à l’air, de façon à ce qu’elle soit orientée et chauffée par le soleil.

Les feuilles herbacées sont lanciformes, de couleur gris verdâtre. Semie-persistantes, elles peuvent disparaîtres en été et réapparaîtres en hiver. Malgré la petite taille des rhizomes, la plante peu atteindre de 30cm à 60cm de hauteur. C’est l’un des plus grand Oncocyclus. Les hampes se développent en mars, d’une hauteur maximum de 30cm, elles portent une seul fleur.

Les inflorescences apparaissent fin avril. Elles ont un diamètre de 15cm ce qui est remarquable pour un Oncocyclus. La couleur est difficile a déterminée, entre le beige, le gris et le jaune, mais tacheté de pourpre et veinés.

Chromosomes : 2n=20

Iris gatesii

C) Iris Lortetii : Boissier 1882
Groupe Hexapogon série Oncocyclus. Iris Lortetii, est originaire du sud Liban, Israël (montagne de Samarie, Gilboa, Galilée). Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. C’est une plante semi désertique à tenir au soleil, bien drainée.

Les rhizomes sont cours et petits. De couleur brun, il sont fibreux, et se développent juste à la surface du sol. Ils formes des réseaux peu complexe et ramassé.

Les feuilles de l’iris Lortetii, sont herbacée, alternées, engainante, avec des nervures parraléles. Le feuillage est peu haut, de 15cm à 20cm, et forme de petite touffes. Les feuilles sont caduque, et disparaissent complètement pendant la période de dormance en été.

La floraison à lieu en mai. La fleur est de couleur blanche, veinés et pointillé de rose à brun. Les pétales sont beaucoup moins marqué de brun, ce qui contraste avec les sépales. Celui-ci à un signal dit Onco de couleur brun, et dispose d’une barbe également brune. La fleurs déploie un volume de 8cm à 9cm de diamètre notez une variété :

Chromosomes : 2n=20
iris lortetii

D) Iris Meda ou Fibrosa : Reeve et Co Stapf 1885
Groupe Hexapogon série Oncocyclus. Iris Meda est originaire des montagnes désertiques d’Iran. Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. Les Oncocyclus sont des Aril, très rares et très délicats.

Les rhizomes stolonifères, sont petits et comportent de longues racines secondaires. Il frôle la surface pour être chauffer par le soleil.

Les feuilles de l’iris Meda sont herbacées de 10cm à 15cm sont plus fines que d’autre Oncocyclus, plus longues aussi. De couleurs vert gris elles contrastent avec une hampe parfaitement droite. Les feuilles diparaissent en été ou elles brûlent au soleil on parle de cuisson estivale, vitale pour la plante.

Les inflorescences semblent irrégulières dentelées. A première vue les fleurs semblent proche de l’iris Sari, mais à regarder de plus près on voit très vite qu’elles sont différentes. Les pétales de couleur crème fortement veinées de brun sur les bordures supérieures. Les sépales réticulés, sont également crème veinés de brun. On note un signal pourpre garnie d’une barbe jaune bien fournie. On peut trouvée de nombreuses formes de l’iris Meda, où le signal pourpré va jusqu’à couvrir entièrement le sépale ou des formes plus claires.

Chromosomes : 2n=20


E) Iris Paradoxa: Steven 1817
Groupe Hexapogon série Oncocyclus. Iris Paradoxa est un Aril, originaire d'Arménie. Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. Iris Paradoxa, est un Oncocyclus, se sont des plantes rares, chères et fragiles, on les appelle aussi Aril. Elles se plaisent dans les rocailles, qui subissent une sécheresse estivale.

Les rhizomes stolonifères, de l’iris Paradoxa sont petits quelquefois 1cm, mais la plante dispose de racines secondaires très développées. Celles-ci s’étirent en deux mèches parfois trois, s’allongent profondément dans le sol.

Les feuilles sont lancéolées, grises verdâtres, en forme de croissant elles ne font pas plus de 4cm de long.

La hampe elle aussi est petite porte 1, voir 2 inflorescences. L’un de ses paradoxes, et ils sont nombreux, et que les feuilles est les racines n’occupent pas plus de 10cm carré, alors que la fleur elle est beaucoup plus développée.La fleur s’épanoui entre avril et mai. De couleur brune à noire, elle est disproportionnée par rapport à ses toutes petites feuilles, extrêmement réduites. C’est un beau Oncocyclus aux formes surprenantes. Les pétales érigés forment l’essentiel de la fleur, lignés de pourpre. Les sépales sont réduits à des languettes qui portent une jolie barbe. L’iris Paradoxa à les chutes les moins développées du genre iris. La fleur a une durée de vie de deux à trois jours. Bien supprimé la hampe florale après floraison.

Chromosomes :  2n=20

Iris Oncocyclus Paradoxa profil

-Iris Atrata :

Sous espèces de Paradoxa. Originaire de Lori en Arménie, elle ce distingue des Paradoxa par la couleur des pétales beaucoup plus foncé.

 

6)Série Polakii :

A)Iris Barnumae: mathew et Wedebo Foster 1888
Groupe Hexapogon série Oncocyclus section Polakii. Iris Barnumae est originaire de Turquie (Kurdistan) et Iran. Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. On classe aussi les Oncocyclus comme Aril. Ce sont des plantes à cuisson estival.

Les rhizomes de l’iris Barnumae, sont typique de la série, mais ont pourra noté leur aspect particulièrement mince. L’eau doit vraiment circulé aux racine et ne pas resté.

Les feuilles rappèles les iris Ibérica, elles sont herbacée, très falciformes avec seulement 7mm de large pour une hauteur de 20cm maximum. L’ensemble du feuillage disparaît au cour de l’été. C’est la période de dormance, ou la plante cuit littéralement.

Les fleurs s’épanouissent en avril. Elle ont un diamètre de 8cm. L’inflorescences est de couleur pourpre. Les pétales sont légèrement plus clair. Le sépale présente une barbe blanche à jaune avec un jolie signal mauve foncé. Les fleurs sont très voyante et attirent les promeneurs. Cela rend la plante vulnérable.

Chromosomes : 2n=20


B)Iris Demavendica: Bornmueller 1902
Groupe Hexapogon série Oncocyclus, section Polakii. Iris Demavendica, est originaire du Liban et d’Israël. Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. Ont trouvera ces stations en sols rocailleux bien ensoleillé.

Les rhizomes sont de petite taille et vraiment court, fibreux, les racines secondaire son peut nombreuses. Ce n’ai pas un iris à forte croissance, ce qui ne permet pas de le multiplier rapidement.

Les feuilles sont herbacé, lancéolé de petite taille, 15cm de hauteur. Elles sont de couleur vert grisâtre. Comme tout les Oncocyclus après la floraison toute la partie aérienne de la plante disparaît..

Les inflorescences s’épanouissent en avril. La fleurs de l’iris Demavendica, est très imposante par rapport aux feuillage. Grande elles sont de couleur violet foncé à bordeaux. Très proche de l’iris Barnumae, dont il diffère sur de nombreux point notamment sur la présence de veines bien marqué sur les sépales. Iris Demavendica dispose d’une fines barbe de couleur blanc. Ces fleurs sont impressionnantes et d’une très belle tenus, c’est peut être pour cela que la plante est rare.

Nous vous rappelons que l’iris Demavendica est un Oncocyclus. Ce sont des espèces de culture extrêmement délicat. En hivers l’eau ne doit que circulé car elle pourrais dans le cas contraire gelée les racines. En été l’eau peu entréné la prolifération de viroses.

Chromosomes : 2n=20


C)Iris Mariae ou Marie ou Helenae: W barbey 1891
Groupe Hexapogon série Oncocyclus section Polakii. Iris Mariae, est originaire d’Egypte et d’Israël (désert du Nèguev). Plante herbacée vivace, à rhizomes. On trouvera ces stations dans des dunes de sables stabilisée, ou elle formes de véritables champs.

Les rhizomes sont très cours et peu volumineux. On peu relever qu’il y a peu de racines secondaires, mais elles sont extrêmement longues pour un rhizome d’à peine 3cm.

Les feuilles ne dépasse pas les 12cm. Elle sont très similaire au iris Ibérica, ont parle de feuilles lanciformes.

La hampe, atteint 25cm, elle dépasse largement le feuillage. Iris Mariae a une floraison très précoce en mars. La fleur et de couleur rose à violet. Les pétales sont plus grand que les sépales, et semble fait de soie et légèrement veinés de pourpre. Le sépales et pourpre bien réticulé. Avec une barbe pourpre à noir surmonté d’un impressionnant stigmate.

En se qui concerne la culture de l’iris Mariae, rien de nouveau. Toute les attentions des Oncocyclus doivent lui être porter. Il s’agit d’un iris délicat. Ainsi un drainage est indispensable. En hivers le garder au sec comme en été. La seul eau qui doit lui arrivée, viendra de l’évaporation.

Chromosomes : 2n=20

iris mariae

D)Iris Nigrican: Dinson 1933                     
Groupe Hexapogon série Oncocyclus, section Polakii. Iris Nigrican est un Aril, originaire d'Amman, mais on trouve des formes différentes plus largement en Jordanie, Liban et Israël. Plante rare, herbacée vivace rustique, à rhizome.

Les rhizomes stolonifères, de l’iris Nigrican sont petits quelquesfois 1cm, mais la plante dispose de racines secondaires très développées. L’iris semble en position fragile, mais il est souvent bien encré aux rochers. En Jordanie, ou il est la fleur nationale, on trouve même des stations quasi suspendue au vide. Donc, certes les rhizomes servent d’organe de réserve, mais les racines secondaires maintiennent la plante bien encré au sol.

Les feuilles sont lanciformes, plutôt longues, rubanées vers le sol (en croissant).

Les fleurs s’épanouissent sur une hampe de 20 à 35cm. Elles sont spectaculaires par leur tenu et leur beauté. De couleur noir à violet profond, elles semblent de velours. Il existe quelques variétés plus ou moins profonde, mais toutes sont vraiment incroyable. La fleur a une durée de vie de deux à trois jours. Bien supprimé la hampe florale après floraison.

A partir du mois de juin la plante entre en dormance. Les feuilles disparaissent complètement jusqu’à février. C’est là que réside la réussite de cette espèce. Pas d’eau durant l’été, cuisson totale, respecter la dormance est essentiel.

Chromosomes : 2n=20

Iris Nigrican

E)Iris Petrana ou Petra ou Ammar ou Khammash: Dinsmore 1936
Groupe Hexapogon série Oncocyclus, section Polakii. Iris Petrana, est originaire de Jordanie( au sud de Pétra Tafileh) et éste du désert du Néguev en Israël. Plante herbacée vivace, rustique, à rhizomes.

Les rhizomes sont de petites tailles et brun, très exposé aux viroses du à l’humidité.

Les feuilles sont herbacé, vert grisâtre de 25cm de hauteur. Erigé et peu nombreuse, elles forment de petites touffes basses.

La hampe dépasse de 15cm le feuillage exposant bien les inflorescences aux polénisateurs et au vent. Les fleurs s’épanouissent en avril. Bien que les formes de l’iris Petrana soit nombreuses, les couleurs les plus répandue de cette espèce sont le brun bordeaux à violet. On remarquera la tenus de ces fleurs qui rappelle le satin. Sur les formes les plus clair on peut voir que la fleur présente de nombreuses veines pourpre. La barbe orangé à brun attire l’attention, mais on remarquera surtout le doux parfum de ces inflorescences.

Iris Petrana est très voyant, ornemental, il attire l’œil et cela le dessert car le promeneur cueille la hampe. Entréinent la mort de ces plante par arrachage sauvage. Iris Petrana est en voix de disparition, c’est une plante protégé.

Chromosomes : 2n=20

iris petrana

F)Iris Polakii: Otto Stapf 1885
Groupe Hexapogon série Oncocyclus, section Polakii. Iris Polakii, est originaire d'Iran (région Hamadan). Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. Il s’agit d’un Aril sauvage et extrêmement rare. Les stations de l’iris Polakii, sont introuvable et peu nombreuses.

Les rhizomes sont de petite taille et très délicat.

Les feuilles sont herbacé, vert grisâtre. Elle sont érigé et peu nombreuses. Fines le feuillages ne dépasse pas les 15cm. Iris Polakii est un petit iris que l’on peu donner pour nain.

Les fleurs s’épanouissent fins avril. Unique, parfois deux, ce succèdent sur la hampe, l’inflorescence est très voyante. Les fleurs ont une coloration pourpre intense. Les sépales sont court bien réticulé, disposant d’une barbe noirâtre à violet. C’est la tache pourpre sur le sépale de Polakii, dit Onco qui le détermine comme Oncocyclus.

Chromosomes : 2n=20

iris polakii

G) Iris Urmiensis: Hoog 1900
Groupe Hexapogon série Oncocyclus, section Polakii. Iris Urmiensis, est originaire de l’ouest de la Turquie, Iran, Arménie. Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes

Les rhizomes sont brun de petite taille. Ils cuisent au soleil et sont très éxposées aux viroses du a l’éxées d’humidité.

Iris Urmiensis est vraiment de petite taille, jusqu’à 20cm de hauteur. Les feuilles sont très falciformes, avec seulement 7mm de large. Elles formes de petite touffes vert grisâtre, qui brûle en été et disparaissent.

Les fleurs s’épanouissent en avril, elles sont de couleur jaune primevert à jaune brun. Il s’agit d’un Oncocyclus jaune ! Les sépales sont bien réticulées, la forte couleur de la barbe est du signal jaune à brun, donne l’idée d’un iris bicolore ; Les fleurs ne sont pas veinés.

Chromosomes : 2n=20


7)Série Sarie :

A)Iris Lupina: Foster 1887
Groupe Hexapogon série Oncocyclus section Sarie. Iris lupina est originaire de Turquie. Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. Il s’agit d’un Aril, ce sont des plante semi désertique, à cuisson estival. Iris Lupina fut considéré par Dykes en 1913 comme un synonyme de l’iris Sari.

Les rhizomes sont vraiment fragile, de petite taille de 1cm à 2cm. De longues racines secondaires partent de la tige souterraine pour chercher les sels minéraux en profondeur. La partie supérieure du rhizome doit être à l’air, de façon a se qu’elle soit orientée et chauffée par le soleil.

L’ensemble de la plante tiens dans 20cm carré. Les feuilles sont lancéolé de couleur vert gris matte. Falciformes le feuillage est court de 2cm à 8cm. Elles contrastent complètement avec les fleurs énormes.

Les fleurs de l’iris Lupina apparaissent début avril. De couleur plus clair que l’iris Sarie, elle sont tout autant veinés de pourpre. La barbe sur le sépale est jaune, avec un jolie signal mauve. C’est un iris aux fleurs élégantes, et assez ornemental.

Iris Lupina est comme Sarie un Oncocyclus robuste. Il néssaisite pourtant les même précautions que n’importe le qu’elle de ces espèces. Un cuisson estival, et surtout un bon drainage. Iris Lupina est beaucoup moins connus que les autres Oncocyclus. Moins répandue aussi iris Lupina est une plante sauvage rare, et introuvable à la vente.

Chromosomes : 2n=21


B)Iris Maculata: Baker 1876
Groupe Hexapogon série Oncocyclus section Sarie. Iris Maculata, est originaire de Turquie. Plante herbacée vivace, rustique, à rhizomes. Il s’agit d’un Aril, ce sont des plantes à cuisson estival. Iris Maculata fut d’abord considéré comme une forme de l’iris Sarie dont il est très proche

Les rizhomes sont stolonifères. Brun il sont vraiment de petites taille.

Les feuilles sont falciformes, 10cm de hauteur. C’est une plante de petite taille. Le feuillage forme de petite touffe de couleur vert grisâtre, elles peuvent passé inaperçus. Les feuilles fines sont peu denses elles évolues en forme de croisant et disparaissent complètement quelques semaines après la floraison

La hampe floral projette la fleur bien au dessus du feuillage, à 25cm. Le feuillage reste minuscule par rapport a cette énorme fleurs très ornemental. Elle peu durée 1semaine, mais ne présente pas d’intérêt en jardinerie car la plante est très fragile et ne supporte pas la coupe. La fleur s’épanouis en mai. Elle est de couleur blanc à beige mais densément veinés de brun sur les pétale, moins sur les sépales. Un joli Onco, brun bordeaux est présenté devant la barbe blanche orangé. Notez le stigmate important couleur tuile. La forme architecturale de l’inflorescences est également admirable et rappèle les anciens iris.

Chromosomes : 2n=20


C)Iris Sarie ou Iris Sar: Schott et Baker 1876
Groupe Hexapogon série Oncocyclus section Sarie. Iris Sari est  un Aril, originaire d’Asie central, Liban, Israël. Plante herbacée vivace rustique, à rhizome. Iris Sari est un Oncocyclus, se sont des plante rare, chaire et fragile. Ont les appèle aussi Aril. Elle se plais dans des rocailles, qui subisse une sécheresse estival.

Les rhizomes stolonifères, de l’iris Sari sont de petite taille, 1cm à 2cm. De longue racines secondaire parte de la tige soutairéne pour chercher les sel minéraux en profondeur. La réussite des Oncocyclus, et de cette espèce en particulier, réside dans l’entretiens de ces parties.

Les feuilles sont petite, 2cm et basse, rubané vers le sol. Elles contraste complètement avec les fleurs énorme.

Celle-ci s’épanouisse entre Avril et mai. Une fleur peu apparaître, début avril une autre tardivement fin mai, il serra donc or de question de supprimé les partie végétal, avant fin juin. De couleur brun pourpre, veiné violacé, elle sont agréablement parfumé. La fleurs entière est ébouriffé et gaufré.

Il faut noté que l’iris Sari vari énormément en fonction de la zone géographique et de l’habitat, entraînent une modification de dimension de la fleurs et des feuilles. Manisadjanii, et la variété la plus courante.

Chromosomes :  2n=20

Iris Sari Oncocyclus profil

8)Série Susiana :

A) Iris Bismarckiana ou Iris Hermona ou Iris Nazarena: Demmann et Sprenger 1890
Groupe Hexapogon série Oncocyclus section Susiana. Iris Bismarkiana est originaire d’Israël (Mont Yona), Jordanie. Plante herbacée, vivace, rustique, à rhizomes. Iris Bismarkiana est un Oncocyclus, se sont des plantes rares, chères et fragiles.

Les rhizomes sont vraiment de petite taille environs 1.5cm de diamètre. Stolonifères, ils sont fragile et en proi aux viroses. De longues racines secondaires partent de la tige souterraine pour chercher les sels minéraux en profondeur.

Les feuilles linéaires ressemble à des épée. Avec une hauteur maximum de 50cm, la plante forme de petite touffe.

La hampe dépasse largement du feuillage et place la fleurs bien haut. La floraison à lieu de mars à avril, ce sont des fleurs très proche de l’iris Susiana. Les inflorescences s’ouvrent comme des papillons, elles sont impressionnantes, 10cm à 12cm de diamètre. Le périanthe et segmenté, et largement ovales. Les sépales sont fortement tacheter de brun violet et ce font en pourpre (dit pointillés), sous un font crème jaune. Les pétales sont crème jaune veinés de lavande qui par sur du pourpre. Le stigmate bien dressé, est dentelé et également densément veinés. La barbe est éparce violet foncé et disposé sur un signal pourpre noir. Deux forme sont à noter :

Iris Bismarkiana est introduit depuis le Liban, en 1888 à Naples, en vue d’une mise en culture. Hélas les difficulté de productions se sont très vite révélé. Aujourd’hui encore c’est un iris délicat. Il peu supporté des températures extrêmes mais au sec.

Chromosomes : 2n=20

iris bismarckiana

B)Iris Cedretii ou Iris Chaudhary : Dinsmore 1972
Groupe Oncocyclus section Susiana. Iris Cedretii, est originaire du Liban. Sont nom proviens de cèdre, surnom donné au Liban en référence au « pays du cèdre ». Plante herbacée vivace, rustique, à rhizomes.

Ont trouvera les stations d’iris Cedretii en régions montagneuses à partir de 2000m d’altitude. Sont habita est rocheux, le sol argileux mais très drainée.

Les rhizomes sont petit, pas plus de 2.5cm de large et ils sont peu enterré.

Les feuilles sont ensiforme vert gris. Elles ne dépassent pas les 40cm.

Les fleurs d’iris Cedretii, apparaissent en avril. Elles sont de belle tenus et très ornemental. Les inflorescences sont de couleur marrons à Bordeaux, sur fond blanc. La barbe et rose à pourpre. Les bord des chutes sont finement crénelée et dentelées.

Ce sont les abeilles mâles dite Eucera, qui semble être les principales polynisateur de cette espèce.

Iris Cedretii est l’un des plus rare Oncocyclus. Il est de plus menacé à court terme par différentes activités anthropiques :

-L’urbanisation massive et l’expansion des cultures fruitières, l’exploitation des carrières, le pâturage, empiète constamment sur ces stations les repoussant sans cessé.

-Les fleurs sont voyante et rande la plante vulnérable à la collecte. En effet les non initiés en voulant prendre des fleurs empêche la fructification, voir arrache carrément la plante suppriment ainsi une station définitivement.

-La diminution de l’activité des polynisateur, prend égualement une part importante dans la raréfaction de cette iris.

La culture de l’iris Cedretii est donc très délicat, elle est uniquement conseillé a des connaisseur.

Chromosomes : 2n=20

iris cedretii

C)Iris Damascena: Mouterde 1966
Groupe Hexapogon série Oncocyclus, section Susiana. Iris Damascena, est originaire de Syrie (nord de Damas). Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. Il s’agit d’un Aril, ce sont des plantes à cuisson estival. Les stations de l’iris Damascena sont très localisés et peu répandu.

Les racines de l’iris Damascena se décomposent en 3 parties. Les rhizomes, courts, très serrés comme agglomérés de couleur brun, qui se développent juste à la surface du sol. Les racines secondaires qui sont épaisses. Ainsi qu’une chevelure de racines fines qui se déploient et encre la plante au sol.

Le feuillage est peu dense, de 5 à 7 feuilles. C’elles ci sont de couleur vert glauque à grisâtre, elles ne dépasse pas les 35cm de hauteur. Le feuillage est recourbés vers le sol, mais plutôt large, jusqu’à 1cm. Les feuilles disparaissent au court de l’été, pour réapparaître en hivers.

La hampe place la fleur au dessus de la plante l’exposant au polynisateur. Chez l’iris Damascena ce qui impressionne c’est les dimension de sa fleurs. En effet l’inflorescence est énorme pré ce que 16cm de diamètre. La fleurs est blanche, mais densément veinés de violet brun avec des taches de même couleurs, vraiment plus marqué sur les sépales. A distance, cela donne une impression de bicolore. Une couleur pour les pétales plus clair, un ton plus foncé pour la chute. L’ensemble de la fleur donne une drôle d’impression de gris, pourtant cette différence de ton viens de ces veines très présentes sur les sépales. Il faut remarqué la belle tache noirâtre au centre du sépale. La barbe se déploie sur la chute et elle est de couleurs pourpre à noir. La description des fleurs de l’iris Damascena semble compliqué, mais comment décrire cette beauté ? Il faudra noter la ressemblance avec l’iris Soforana une autre espèce de la section Susiana.

Plusieurs variétés sont disponible à la vente :

 Chromosomes : 2n=20


D)Iris Kirkwoodii: Chaudhary 1972
Groupe Hexapogon série Oncocyclus section Susiana. Iris Kirwoodii est  un Aril, originaire du sud de la Turquie, à la Syrie du nord. Plante herbacée, vivace, rustique, à rhizomes. Iris Sari est un Oncocyclus, se sont des plantes rares, chères et fragiles. On les appèle aussi Aril. Elle se plait dans des rocailles, qui subissent une sécheresse estivale.

Les rhizomes stolonifères, de l’iris Kirkwoodii sont de petites tailles, 1cm à 2cm. De longues racines secondaires partent de la tige souterraine pour chercher les sels minéraux en profondeur.

Les feuilles falciformes, courtes petites, 2cm et basses, rubanées vers le sol, (en croissant). Elles contrastent complètement avec les fleurs énormes.

Celles-ci s’épanouissent entre Avril et mai. Une fleur peut apparaître, début avril une autre tardivement fin mai, il sera donc or de question de supprimer les parties végétales, avant fin juin. La fleur de l’iris Kirkwoodii est volumineuse, environ 12cm. Elle est beige, et extrêmement recouverte de veines violet-noirs. Les chutes semblent plus veinées que les pétales. Sur les sépales un signal plus ou moins rond de couleur violet, encadre une légère barbe brune. De couleur brun pourpre, veiné violacé, elles sont agréablement parfumées. La fleur entière est ébouriffée et gaufrée.

Il faut remarqué qu’il y a plusieurs sous espèces de l’iris Kirkwoodii, dont deux plus connues :

-Iris Kirkwoodii Calcarea :

-Iris Kirkwoodii Macrotépala :

Chromosomes : 2n=20

iris Calcarea

E) Iris Susiana ou de suse ou Chalcedonica ou Basaltica ou Sofarana: Linné 1753

Groupe Hexapogon série Oncocyclus section Susiana. Iris Susiana, est originaire du Liban, Syrie et turquie. Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. Iris Susiana est l’espèce qui à fais la célébrité des Oncocyclus, par sa beauté.

Les rhizomes sont cours stolonifères. De couleur brun il sont de petites taille, et ont une croissance lente et très en proie aux viroses. On peu relever qu’il y a peu de racines secondaires, mais elles sont extrêmement longues pour un rhizome d’à peine 2cm.

Les feuilles lanciformes, sont fines et plutôt longues. Avec une hauteur de 30cm, le feuillage et de couleur vert jaunâtre. Les feuilles apparaissent fin février, elles sont assez hautes, pour un Oncocyclus.

Iris Susiana, produit 1 fleurs solitaire par hampe. C’elle ci s’épanouis en avril. L’inflorescences est de couleur blanc verdâtre, à crème, mais surtout densément veinés de bordeaux à brun. L’effet générale est gris à gris foncé (à distance). La barbe est noir sur un signal brun dit »Onco ».

Bien que Linné ai nommé cette espèce en 1753, iris Susiana est cultivée et connu bien avant cette date. L’une de ces première description date de 1576. Il fut acheté par Tradescant sous le nom de iris Susyand en 1611, synonyme d’iris de Suses. Il prit donc ce nom d’adoption.

Chromosomes : 2n=20

iris susiana

F)Iris Westii: Dimsmore 1933
Groupe Hexapogon série Oncocyclus section Susiana. Iris Westii, est un Aril, originaire du Liban, il est l’une des espèces emblématiques de ce pays. Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. Iris Westii, est l’une des formes sauvages de Susiana. On trouve ses stations jusqu’à 1200m, ce qui est rare pour un Oncocyclus.

Les rhizomes sont cours stolonifères, et peu résistants. On peut relever qu’il y a peu de racines secondaires, mais elles sont extrêmement longues pour un rhizome d’à peine 3cm.

Les feuilles lanciformes, plutôt longues, rubanées vers le sol, (en croissant). De couleur vert gris, elles disparaissent en hiver, mais aussi après la floraison, ou le soleil les a brûlé. Si elles persistent, il est recommandé de les supprimer.

Les fleurs de l’iris Westii, s’épanouissent en avril, sur une hampe de 30cm. L’inflorescence rappèle l’iris Susiana, en plus pâle. C’est un iris Beige très veiné de bordeaux. Les veines semblent se rassemblés au centre des pétales et des sépales. La barbe, se fond dans le signal de même couleur. Se sont des fleurs fabuleuses presque inquiétantes.

Chromosomes : 2n=20


Partager cet article

Repost 0
Published by juan rrjuan2@hotmail.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : dictionaire des iridacée
  • : description des iridacées
  • Contact

Recherche

Liens