Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 12:17

-Hexapogon Pseudoregelia:

 

Ce sont des iris barbus Aril, ils ressemblent superficiellement aux iris du groupe Pasammiris dans la morphologie florale, mais ils différent dans la forme des rhizomes. En effet les Iris Pseudoregelia disposent de rhizomes compactes. Les Pseudoregélia sont pour la plupart originaire de l’Himalaya. Leurs culture est très proche de celle des Oncocyclus, et ils sont aussi rare à la vente.

 

Groupe recommandé pour des spécialistes, rarement disponible à la vente.

 

A) Iris Cuniculiformis: Noltie et KY Guan 1995
Groupe Hexapogon série Pseudorègélia. Iris Cuniculiformis est originaire de Chine (Sichuan et Yunnan). Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. Il s’agit d’une plante de la famille des Arils. Les Pseudorégélia sont originaire pour la plupart de l’Hymalaya. En ce qui concerne les iris Cuniculiformis, ont trouve ces stations entre 3000m et 4000m d’altitude, dans des espaces ouverts, en rocaille.

Les rhizomes des Pseudorégélia, sont dressé, à l’opposer des racines a stolons des Régélia. C’est le cas d’iris Cuniculiformis dont les tige souterraines sont courtes de plus elles ce développe lentement.

Iris Cuniculiformis est un petit iris pas plus de 29cm. Les feuilles sont linéaires, étroites sans nervures. De couleur vert sombre ont reconnais la plante car sont feuillage forme de petites touffes serrés.

La hampe de 29cm, porte généralement 1 inflorescense. C’elle ci s’épanouis en mai. Avec un diamètre de 6cm à 7cm, les fleurs sont de couleur lilas à violet. Notez les tache, et les veines violette sur l’encadrement blanc de la barbe jaune.

Considéré comme un synonyme ou hybride de l’iris Goniocarpa, la choses est à prendre avec précaution, car ont n’a que peu d’information sur l’iris Cuniculiformis, étant très rare et peu observée.

Chromosomes : 2n=26

 

B) Iris Dolichosiphon: Dykes Kew Mag 1990
Groupe Hexapogon série Pseudoregelia. Iris Dolichosiphon est originaire de l'Himalaya, Boutant, Chine (Sichuan, Xizang, Yunnan). Plante herbacée, vivace rustique à rhizomes. C’est un iris qui ce plaie en rocaille humide.

Les rhizomes de petite taille sont stolonifère et effleure a la surface du sol ou il sont chauffé en plein soleil. Des racine secondaire vont chercher les sels minéraux en profondeur.

Les feuilles sont caduque, fine et dressé, de 10cm. Elles apparaissent 10 jours avant la fleurs.

Les fleurs s’épanouissent en d’avril à juin. Elles sont très furtive, ont elle peu vraiment ne pas la voir, de plus elle ne dure tout au plus que deux jours. D’une volupté et d’une beauté éphémère, la fleurs et de couleur lilas a violet, moucheté de blanc sur les chute qui arbore une barbe orange. La fleur est vaporeuse et vous ne serrez pas dessus en vous baissent a sont niveau pour mieux appréciée ces détailles. Il faut noté la ressemblance de cette iris avec l’iris Narcissiflora, de la même espèce.

Ont ne connaît pas de variétés a l’iris Dolichisiphon, dont les station demeure rare.

 

Chromosomes 2n=22

 Iris Dolicosiphon profil

C) Iris Goniocarpa: Backer 1876
Groupe Hexapogon série Pseudoregelia. Iris Goniocarpa est  originaire d’Asie central, des pentes de l’Himalaya Bouthan, Népale, à la Chine (Maoxian, Sichuan). Plante herbacée vivace rustique, à rhizome.

 Malgré sa rusticité ne vous méprenez pas elle n’aime pas l’eau, et ce développe quand terrain bien drainé. C’est une espèce exposée dans sont milieu a de fortes variations de températures. Comme tout les Pseudoregelia, c’est une plante délicate, dont la culture se rapproche des Oncocyclus. Curieusement, c’est un iris qui aime l’altitude, elle vie dans des prairies entre 3000m et 4000m.

Les rhizomes sont dressé, court et se développe lentement.

Les feuilles linéaires, sont peu nombreuse vert gris, à jaune pale. D’une hauteur de20cm, à 30cm, elles retombes. Au milieu de celle si pousse les hampes florale qui peuvent être plus haute. Elles produisent, plusieurs inflorescence, qui s’épanouissent entre mai et juin.

Les fleurs d’un volume de 5cm, vont du bleu violet au pourpre d’une beauté rare. Une barbe peu fournie orange, débute dans le manche de la fleurs et se termine en fine traîné de blanche, au milieu des marbrures et taches violette de la chute. Il faut noté la belle tenus des sépales, qui sont très horizontale, un des caractéristiques éxépectionnel de cette plante que l’ont peu relevée en l’observent en vue de dessus. Les pétales sont quand à eux de couleur lavande a violet uniforme.

Iris Goniocarpa, doit avoir un printemps humide mais un été au sec.  C’est une plante qui à besoin de cuire pendant la période estival. Ont peu observer qu’après un été chaud, et sec iris Goniocarpa fleuris abondamment l’année suivante. Elle ne craindra pas le froid et l’eau en hivers du moment qu’elle reste drainé. Une protections ne serra donc pas nécessaire tant que les feuilles non pas apparus.

Iris Goniocarpa varies dans sa forme, sa taille et ces couleur en fonction du terrain et des conditions ou elles vie. Ont dispose de peu d’informations sur cette plante, bien qu’elle est étais reconnues en 1876. La forme des inflorescence, rappèle celle de l’iris Hookeriana, mais les feuilles d’iris Goniocarpa, sont plus étroite, robuste, et les fleurs plus pâles.

Chromosomes : 2n=26

Iris Goniocarpa profil 

D) Iris Hookeriana: Foster 1887
Groupe Hexapogon série Pseudoregelia. Iris Hookeriana est originaire du Pakistan, Cachemire, Inde, et de l'Himalaya. Plante herbacée, vivace rustique à rhizomes. Ont trouve les stations de l’iris Hookeriana entre 2300m et 3400m d’altitude. On peut parler d’une plante sub Alpine. C’est un iris qui aime les sol sec bien drainée.

Les rhizomes de petites tailles sont stolonifères, charnues mince et noueux, c’est ce qui les distingue de l’iris Kemaonensis. Il effleurent a la surface du sol où ils sont chauffés en plein soleil. Des racines secondaires vont chercher les sels minéraux en profondeur.

Les feuilles herbacée, sont semi caduques, fines et dressées. De couleur vert oranger, d’une hauteur de 40cm, ce qui place cette espèce parmis les plus grande de la série Pseudorégélia.

Les hampe de l’iris Hookeriana ont une hauteur d 30cm, et porte de 1 à 2 inflorescences. Les fleurs sont très furtives, et on peut ne pas les voir, de plus elles ne durent que deux jours tout au plus. D’une volupté et d’une beauté éphémère s’épanouissent entre avril et mai. Elles ont des forment peu parfaite. Les sépales sont violet foncé bleu veinés, et arbore une barbe blanche peu garnie. Les pétales sont violet claire a bleu. De plus ces fleurs dégage un parfum agréable.

Chromoszomes : 2n=22

 

E) Iris Kemaonensis ou Duthieii ou Kumaon ou Tigrina ou Kombire: Wallich 1830, Foster 1887
Groupe Hexapogon série Pseudoregelia. Iris Kemaonensis est  originaire de l’Himalaya, Inde (Cachemire), Bouthan, Chine (Sichuan, Yunnan). Plante herbacée vivace, rustique, à rhizomes. Le nom courant de l’iris Kemaonensis est Kumaon, qui proviens de la région de Kuman d’où il était très présent. On peut parler de plante Alpine, car on trouve les stations d’iris Kemaonensis entre 2800m et 4000m d’altitude. C’est une plante qui aime le soleil, mais également la mi-ombre, le drainage est indispensable. C’est stations sont en prairies découverte et zone de rocaille.

Les rhizomes de l’iris Kemaonensis sont stolonifères court, fins et noueux, jusqu’à 10cm de long.

Les feuilles sont herbacée, caduque. Elles disparaissent pour l’hivers, mais également quelques fois l’été, si il est sec. Elles sont de couleur vert grisâtre à vert jaunâtre, forment de petites touffes. Lancéolé elle sont comme placé en éventail. On peut distingué sur le feuillages des nervures médianes, encore une particularité de cette espèce de petite taille.

La hampe, si on peut utilisé ce terme, est une curiosité à elle toute seul. Il s’agit en faite d’un groupe de feuilles qui s’élève différemment dans la touffe. Le tube en sort et place une inflorescences à hauteur du feuillage. On note une seul fleurs par hampes, elles ont un diamètre de 5cm à 8cm, et s’épanouissent entre mai et juin. Les fleurs sont lilas avec des taches violet plus foncé. La barbe est fines et clairsemé, courrant chez les Pseudorégélia. Elle est de couleur blanc légèrement orangé, à jaune.

Il existe de nombreuses forme de l’iris Kemaonensis :

Chromosomes : 2n=22

iris kemaonensis

F) Iris Leptophylla ou Laptohylla: Lingelsheim et Limpricht 1922
Groupe Hexapogon série Pseudoregelia. Iris Leptophylla est  originaire de Chine (Gansu, Sichuan). Plante herbacée vivace, rustique, à rhizomes.

C’est dans les collines aux prairies herbeuse que l’on trouve les stations de l’iris Leptohylla. C’est une plante qui aime les rocailles et talus de lisières de bois, entre 2600m et 3200m d’altitude. Iris Leptophylla est une plante rare et menacée.

Oubliez les idées reçus sur les rhizomes, ceux de l’iris Leptophylla sont vraiment intéressant. Il semble gonflé t’elle un gros insecte, 1cm à 1.5cm de diamètre. Brun fibreux, l’une des particularité de ces racines ces le reste d’anciennes feuilles qui les rendent légèrement piquante. Il faut également noter l’importance des racines secondaires forte et qui s’échappe des rhizomes comme des tentacules. La recherche à permis de mettre en évidence de nouveau isoflavone dans les racines de l’iris Leptophylla (l’isoflavone est utilisée en parfumerie et pharmacie). Les racines se développe lentement, il faud plusieurs années pour obtenir des fleurs.

Les feuilles sont linéaires et acuminées, caduques elles paraissent en avril. De couleur vert grisâtre, elles sont nervurés. Peu nombreuses, elles ont une hauteur située entre 15cm et 35cm, forment de jolies petites touffes.

La hampe à une hauteur de 10cm à 35cm, elles porte entre 2 et 3 inflorescences. Les fleurs s’épanouissent entre mai et juin en Europe. Elles ont un diamètre de 6cm, ce qui fait de cette espèce la plus ornementale de la série. Les fleurs sont de couleur violette à rose lavande. La barbe et légèrement fournie, éparse de couleur jaune à blanc. Le tube du périanthe est de 4cm à 5cm de long. Relevée le parfum agréable primvert et rose de ces inflorescences.

Chromosomes : 2n=26

 

G) Iris Mandshurica ou Mandchurica: Maximowiz 1880
Groupe Hexapogon série Pseudorègélia. Iris Mandshurica est originaire de Corée, Russie et Chine (Mandchourie). Plante herbacée, vivace, rustique, à rhizomes. Il s’agit d’un Aril, comme toute les espèces de la série Pseudorégélia, il néssésite des soin particulier sûr les qu’elle nous reviendrons. C’est une espèce rare, sauvage sur le qu’elle ont ne connaît que peu de choses. Iris Mandshurica, est peu protéger, si ce n’ai le long de la rivière Tsukanovki en Russie. Ont trouve ces stations entre 400m et 800m d’altitude, dans des clairières, des pentes sèche bien drainée.

Les rhizomes sont stolonifères, peu épais, avec de forte racines secondaire chevelus. Il faut du temps pour que les racines s’installent.

Les feuilles sont herbacées lancéolé. Courbé, elles formes de petite touffes peu garnies de 10cm à 15cm de hauteur. La base de la plante est souvent garnie de veille feuilles.

La hampes de 15cm à 20cm porte généralement de 1 à 2 inflorescences. Les fleurs s’épanouissent en mai, elles sont de couleur jaune. Le manche est très étroit et veinés de brun jaune. Les pétales sont veinés également ainsi que les sépales. La barbe est peu garnie, blanche avec une base jaune voire complètement jaune.

Iris Mandshurica est classé quelques fois parmis les Psammiris, ce qui ne conviens pas. Il est important de ne pas confondre iris Mandshurica et iris Pseudacorus Mandshurica, qui lui est une sous espèce de notre iris des marais.

Chromosomes : 2n=14

 

 

H) Iris Narcissiflora: Diels 1922
Groupe Hexapogon série Pseudorègélia. Iris Narcissiflora est originaire de Chine (Sichuan). Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. C’est une espèce extrêmement rare et peu étudiée. On dispose donc d’informations éparses sûr cette espèce. Personne n’a pu vraiment observer l’iris Narcissiflora en fleur. Les graines et plantes cultivées comme t-elle dans certain jardins botaniques se sont révélés être iris Dolichosifon ou d’autre espèce à mille lieu de l’iris dont il est question dans cet article.

Iris Narcissiflora aime les espaces ouverts des forêts, les prairies, flans de coteaux mais toujours en rocailles drainées.

Les rhizomes sont typiques des Pseudorègélia, ils sont noueux et fibreux. Court les rhizomes produisent des stolons vraiment minces. Il faut noter que l’iris Narcissiflora est peu productif, c’est une espèce qui vie au ralenti. Il faut du temps pour que les racines s’installent.

Les feuilles, vertes pâles, linéaires, de 12cm à 25cm. Dressées, en forme d’épée, elles sont fines et forment des petites touffes. Les feuilles sont caduques elles disparaissent en hiver, mais aussi quelquefois après la floraison .

La hampe produit une seule inflorescence, de couleur jaune avec un diamètre de 5cm. La barbe sur les chutes est étroite et clairsemée.

 

 

I)Iris Pandurata: Maximowicz 1880
Groupe Hexapogon série Pseudoregelia. Iris Pandurata est  originaire de Chine (Gansu, Heidong Jiang, Jilin, Lianing, Mongolie intérieur, Quinghai, Shanxi, Sichuan). Plante herbacée vivace, rustique, à rhizomes.

Iris Pandurata est une petite plante rare. On trouve ces stations, sur des coteaux sec, prairies sablonneuses.

Les rhizomes sont très difficile a voir car ils sont petit. Une seul plante peu couvrir difficilement 15cm carré. Stolonifères et fragiles les rhizomes ont besoin d’être drainée. Très proche des Régélia il faudra surtout les préserver de l’humidité, de plus ils se développent très lentement.

Les feuilles herbacées, linéaires caduques et paraissent en avril. Peu nombreuses, elles son fines et ont une hauteur située entre 5cm et 15cm, elles forment de jolies petites touffes.

Iris Pandurata est souvent associé a iris Tigridia. Maximowicz constate que l’iris Pandurata se différencie, par la présence de 2 inflorescences, par hampes floral. Iris Tigridia en porte 1. Les fleurs n’émerge pas du feuillage, elles s’épanouissent de debut mai sur une hampes de 12cm. Les pétales sont assez dressé, de couleur unis violet. La barbe peu fournie est jaune.

Chromosomes : 2n=38

 

J) Iris Potaninii ou Thoroldii ou Flavissima: Maximowicz 1880
Groupe Hexapogon série Pseudoregelia. Iris Potaninii est originaire de Chine (Gazu, Sichuan, Xizang, Quinghai), Tibet, Mongolie. Plante herbacée, vivace rustique à rhizomes. Bien iris Potaninii soit classé officiellement chez les Psamiris, nous pensons que sa place est parmit les Pseudorégélia. C’est un iris dont on s’ai peu de choses, mais ne perdons pas de vue qu’il s’agit d’un Aril. Iris Potaninii est l’espèce d’iris qui pousse le plus haut. On trouvera ces stations entre 3200m et 5000m d’altitude. En sol dégager talus, sec pierreux pauvre, mais surtout drainée.

Les rizhomes sont debout dans le sol (pas allonger). Ils sont ligneux et épais, mais de petite taille. Pourvus de racines secondaire bien fournies. Les dernières études sur les parties souterraines de l’iris Potnainii ont permit d’isoler de l’isoflavones.

Les feuilles de l’iris Potaninii sont linéaires de 4cm à 18cm de hauteur ce qui en fait un iris nain. La base de la plante est entouré de fibren, et de reste d’ancienne feuilles ce qui donne à l’iris l’aspect d’émergé d’un nid.

La hampe est très court elle ne sort pas du sol, on peut même dire qu’elle est quasi inexistante, une des particularité de cette iris. Cela place les fleurs à ras du sol. Les inflorescences s’épanouissent en mai. Elles sont de couleur jaune, même si on trouve des bleu et violet. C’est dernier ont était pris pour une nouvelles espèce, donnent lieu à d’autre nom devenus synonyme Thoroldii. Les fleurs ont un diamètre de 3.5cm à 5cm. La barbe est dense de couleur jaunâtre ou blanchâtre. Les graines viennes à maturité fin août.

 Chromosome  2n=22

 

K) Iris Sichuanensis: Linpricht et Zhao
Groupe Hexapogon série Pseudorègélia. Iris Sichuanensis est originaire de Chine (Ganau et Sichuan). Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. Ont trouve ces rare stations en collines herbeuse riche. C’est une plante qui aime les sol drainée ou l’eau ne fait que circulée.

Les rhizomes sont stolonifère et court. Il sont peu ramifier et la plupart du temps couvert. Les stolons formes de petit segment relier entre eux par de fines extensions.

Les feuilles herbacée sont longues jusqu’à 40cm. Semi-caduque, il est préférable de les supprimée en période estivales, car elles sont la porte au virus et bactéries.

Les hampes sont peu élevés et ne fournissent que 2 à 3 inflorescences. C’est une fleurs à la découpe remarquable. De couleur violet, une petite barbe fines de couleurs jaune et disposer sur les sépales.

Iris Sichuanensis est rare et peu observée par les botanistes. Il est souvent confondu par les pépinières Européennes avec Tectorum, qui lui est un iris à crête non à barbe. De plus ils sont complètement différents autant comparé l’eau et le vins. Enfin, iris Sichuanensis fut longtemps considéré comme un synonyme de l’iris Leptophylla, mais en faite, il pourrais s’agir d’une espèce transitoire car ces deux espèces sont très similaire.

Chromosomes : 2n=26

L) Iris Sikkimensis: Dykes 1913

Groupe Hexapogon série Pseudorègélia. Iris Sikkimensis est originaire de l’Himalaya. Le nom vient de Sikkim, qui est une petite région montagneuse de l’Himalaya en Inde. Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. Cet iris fut d’écrit à partir d’un seul prélèvement. Il fut cultivé aussitôt. Aucune autres stations de cette espèce ne fut à nouveau prélevée, ou observée dans la nature. Dans ces observations publiées en 1913, Dykes à suggérer que iris Sikkimensis, serait un hybidogéna de l’iris Hookeriana et Kemaonensis. Bien qu’aucune de ces espèces, n’est de station dans l’Himalaya. Iris Sikkimensis fut enregistré comme espèce, bien qu’il soit mystérieus. Il semblerait que se soit une plante de rocaille, qui puisse supporter de fortes gelées. Durant l’hiver elle aime l’humidité, et un froid sec, mais l’été se sera au sec sans eau.

Les rhizomes sont typiques des Pseudorègélia, il sont noueux avec des fibres, que forment les veilles feuilles.

Les feuilles, vert pâle, linéaires, dressées, sont fines et forment des touffes. Les feuilles sont semi-caduques. D’une hauteur de 10cm à 20cm, la plante fournit des hampes florales, a partir d’avril.

Les hampes florales de l’iris Sikkimensis, ne produisent qu’une inflorescence. La fleur s’épanoui tôt entre mars et avril. Les pétales sont dressés retombant vers l’extérieur. De couleur mauve pale à lilas, tacheté à la base. Les chutes sont intéressantes, plus fonçés que les pétales, elles sont mauves tachetées. Le manche est marbré de violet sur un fond blanc. Iris Sikkimensis est un iris à barbe, de couleur blanche à orange.

Vu sa rareté, c’est un iris peu connu, et son nom est repri à toutes les sauces. Ainsi un hybride imberbe de type Spuria, circule dans le commerce sous le nom de Sikkimensis, il ne s’agit bien sur pas de l’espèce dont il est question dans notre article.

Chromosomes : 2n=22

 
M) Iris Tigridia ou Cu Gen Yuans Wei: Bunge 1829

Groupe Hexapogon série Pseudorègélia. Iris Tigridia est originaire d’Asie : Russie, Kazakhstan, Mongolie, Chine (Gansu, Heilong, Jilin, Liaoning, Mongolie intérieur, Quinghais, Shanxi, Sichuan). Plante herbacée vivace rustique, à rhizomes. On trouvera ces stations en lisière de forêt, mais plus souvent dans des terrains rocailleux sablonneux, comme des dunes. Vous comprendrez donc qu’il s’agit d’une plante de climat semi-aride.

Les rhizomes de l’iris Tigridia sont très courts, épais et ramassés. Stolonifères, noueux, il sont de couleur brun.

La base de la plante est formé par d’anciennes feuilles desséchés. Le feuillage est de couleur vert foncé grisâtre, comme lustré. Les feuilles sont herbacées linéaires avec une hauteur de 30cm. Le feuillage forme des touffes dense coupantes.

La hampe de 10cm à 20cm de hauteur émerge peu du sol, elle n’ai pas ramifiée. La floraison de l’iris Tigridia interviens en mai. La fleur est de couleur bleu foncé à violet clair, en passant par la lavande. L’inflorescence a un diamètre de 3,5cm à 5cm. Les pétales sont bien relevés droit. Les sépales sont légèrement tachetés et veinés de pourpre à bleu, disposant d’une barbe blanche avec une pointe jaune. Le périanthe est intéressant par sa longueur jusqu’à 2cm. On peu notez 2 variétés :

Chromosomes : 2n=22

 

Partager cet article

Repost 0
Published by juan rrjuan2@hotmail.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : dictionaire des iridacée
  • : description des iridacées
  • Contact

Recherche

Liens