Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 13:15

AD)Iris Rudskyi:

Groupe Pogoniris série Elatae. Iris Rudskyi est originaire du centre est de l’Europe. Plante herbacée vivace, rustique, à rhizomes. Comme tous les iris à barbe il se plait dans des terrains bien drainés, les bords de route, et les rocailles.

Iris à rhizomes stolonifères de petites tailles. Il compte plusieurs bourgeons très ramifiés, qui se développent après la floraison.

Les feuilles sont engainantes, caduques, de 30cm, moins longue que les hampes florales. Elles sont de couleur vertes grises, puis plus claire à maturité. Bien que dans ses dimension iris Rudskyi, ressemble à un iris intermédiaire à barbe, de 30cm à 70cm, il fleuri bien plus tard que ces derniers, fin mai.

Ses fleurs, sont de forme de variegata. Iris Rudskyi est considéré comme une variété de l’iris Variegata, bien qu’il soit très différent. Les fleurs s’ouvrent sur une fine hampe florale qui dépasse largement du feuillage. La tige est ramifiée et porte plusieurs sujets, de petite taille. Les chutes sont veinées de pourpre, et quelques marques blanche sur le manche. Large, le sépale, présente une barbe blanche et orangée à la base. Les pétales sont plus clairs, et pas du tout veinés, contrastant avec le reste de la fleur. Belle tenu pour ces dernières, bien que l’on peut leur reprocher leur petite taille12cm. Les capsules apparaissent à mi juin et sont dispersées par les animaux ou tout simplement se répandent à proximité des plantes mère.

Comme la plupart des iris Elatae, l’iris Rudskyi, est très prolifique. Rustique il résiste bien aux températures extrêmes, et ne nécessite pas d’entretien particulier, si ce n’est éventuellement une taille des feuilles pour la période estivale. Nous vous recommandons de tenir les limaces éloignées des jeunes plants.

Iris Rudskyi, est peu proposé à la vente, car peu ornemental, bien qu’il ai une bonne tenu dans les bordures ou en rocaille, il est comme d’autre espèces d’iris barbu, délaissé au profit d’hybrides. C’est un iris qui intéressera les spécialistes et collectionneurs d’iris, mais il est sans réel intérêt pour les amateurs.

Les variétés issues d’hybridogéna, sont chez iris Rudskyi, et présentent des différences de couleur en fonction des stations géographiques.

 

Chromosomes : 2n=24

 

AE) Iris Sambucina:

Groupe Pagoniris série Elatae. Iris Sambucina, est un iris Germanica dit historique. L’origine de l’iris Sambucina est peu précise. Plante herbacée vivace rustique à rhizomes. Il semblerait que se soit un hybridogéna issus de l’iris Variegata et Pallida. Quoi qu’il en soit comme tout les Germanica l’iris Sambucina aime la rocaille et les sols drainés, ainsi que les talus.

C’est vraiment un iris de culture facile qui ne pose pas de problèmes de culture.

Les rhizomes sont larges fibreux et bien ramifiés.

Les feuilles herbacées caduques sont anguénantes, elles se développent dès le printemps et atteignent un maximum de 80cm. On peut parler d’iris intermédiaire bien qu’il soit considéré comme une espèce à part entière.

Les fleurs s’épanouissent mi-avril, de forme type Germanica. Les pétales sont de couleur jaune brun, les sépales sont mauves, pointillés de blanc. Une barbe orangé est disposé sûr la chute. C’est un iris qui c’est vite naturalisé, et très prolifique.

Les formes de l’iris Sambucina sont nombreuses selon les zones géographiques ou elles poussent, plus ou moins clair, plus ou moins fonçés.

On peut reconnaître l’iris Sambucina, grâce au parfum de ces fleurs, qui rappelle le Sureau.

Malgré le dynamismes de cette plante, iris Sambucina est rare. On lui connaît peu d’ennemies, il faudra simplement le protéger des limaces, lors de la plantation.

Malgré sa belle tenue, iris Sambucina est peu proposé à la vente.

Chromosomes 2n=40

iris sambucina 

 

AF) Iris Schachtii: Markgr 1957
Groupe Pagoniris série Elatae. Iris Schachtii, est originaire de Turquie. Plante herbacée vivace rustique à rhizomes. Ont trouve ces stations en sol calcaire drainé mais surtout ensoleillé.

Les rhizomes sont de petite taille, typique des iris barbus. Ils sont larges fibreux et bien ramifiés.

Iris Schachtii est une espèce naine, de 10cm à 30cm maximum. Les feuilles herbacées caduques sont anguénantes de couleur gris vert. Elles forment de petite touffes, et se développent dès le printemps.

Les hampes florales sont ramifié et porte de nombreuses inflorescences. La fleurs s’épanouis fin avril et atteint un jolie diamètre de 6cm. Elles sont de forme Germanica, de couleur jaune pale à violet pâles, on peut parler de polymorphisme. Quoi qu’il en soit la barbe est de la même couleur que les pétales. Il faut relever un doux parfum.

C’est un iris qui ne pause pas de problèmes de cultures, mais qui demande beaucoup de chaleur. Iris Schachtii est rarement proposé à la vente. Pourtant il est assez intéressant, pour sa jolie tenus, c’est un iris incontournable pour les collectionneurs.

Chromosomes : 2n=48 Tétraploide
Iris schachtii

 


AG) Iris Seertii:

Groupe Pagoniris série Elatae. Il ne s’agit pas d’une espèce avec l’iris Seertii, mais d’un ancien hybride. Il serait un hybride issus du moyen age, dont ont ne s’ai pas grand choses sur ces origines.

 

AH) Iris Sicula ou Fjurdilis Sqalli : Todaro 1858

Groupe Pagoniris série Elatae. Iris Sicula, est originaire de Sicile d’où son nom. Plante herbacée, vivace, rustique, à rhizomes. Décrite pour la première fois en 1858, elle fut considérée comme une variété de Pallida. On trouve les stations de l’iris Sicula dans des rocailles bien exposées au soleil, car il apprécie une certaine cuisson estivale.

 

Les rhizomes sont assez comparables à ceux de nos barbus. Correctement charnus, et fibreux, on peut remarquer sur leurs surfaces des cicatrices foliaires.

 

Les feuilles herbacées, sont anguénantent, de couleur glauque, elles sont caduques. Elles disparaissent complètement durant l’été contrairement aux iris Pallida, dont les feuilles jaunisses mais tiennent les grandes chaleurs. Les touffes que forment l’iris Sicula peuvent atteindre 35cm de hauteur, contrastant avec les hampes.

 

La hampe place les inflorescences à 1m70, ce qui fait de cette espèce l’une des plus grande chez les Elatae. Les fleurs s’épanouissent entre avril et mai. Elles ont un diamètre de 20cm, ce qui est exceptionnel pour un iris indigène. Leur couleur bleu lavande rappelle les iris Pallida, car elle est très similaire. C’est ce qui a retardé plus d’un siècle son classement en tant qu’espèce. Un parfum chimique agréable émane des inflorescences. Les semences sont écailleuses.

 

Il craint les excès d’humidité, ainsi que les limaces pendant sa croissance. L’iris Sicula n’est pas proposé à la vente, pourtant il peut intéresser tous type de jardinier.

Chromosomes : 2n=48

 

AI) Iris Taochia ou Toochii ou Taochii: Woronoff et Grosshm 1927
Groupe Pagoniris série Elatae. Iris Taochia, est originaire des montagnes de basalte du nord-est de la Turquie Ces stations sont rares et en recul, on les trouves en rocaille, dans les aboulie. Plante herbacée, vivace, rustique à rhizomes. L’espèce fut enregistrée en 1989, il y a donc à peine 30ans.

Comme nous l’avons annoncé, sa croissance, est identique à l’iris Aphylla, ses rhizomes s’accrochent au sol, il cours sur la surface du sol et sont en partie cuit par le soleil.

C’est une plante basse, à peine 30cm de hauteur. Ses feuilles herbacées, engainantes caduques forment de petites touffes. Les hampes se développent mi avril, et la fleur s’épanouis fin avril. Celle-ci est de structure simple, très similaire au Germanica. Il s’agit d’iris à barbe, celle-ci se développent sûr la chute, la couleur varie du blanc au jaune, mais elle peut être mauve. Il n’y a pas vraiment de couleur définie pour cette espèce. Les fleurs de l’iris Taochia peuvent être jaune crème, blanche ou carrément violette foncé profond. Les formes sont donc nombreuses issus de l’hybridogéna, c’est tout de même la forme mauve la plus ornementale. Sa couleur métallique est impressionnante. Les formes claires sont pour la plupart, veinées au niveau du manche.

C’est un iris de culture facile, il vous suffira de le mettre en position ensoleillé avec un sol pauvre et drainé.

Prenez garde aux limaces, celles-ci apprécient vraiment cette plante, des petits plants aux feuilles, et surtout les fleurs. Elles découpent les fleurs avant même qu’elles ne s’épanouissent.

C’est une espèce peu proposé à la vente, qui est actuellement à la mode. Il y a peu de stations connues, d’iris Taochia, il est donc protégé.

Chromosomes : 2n=24

 

AJ) Iris Trajan ou Trojana ou Asiatica ou Cheval de trois ou Cypriana: Kerner 1887

Groupe Pagoniris série Elatae. Iris Trojan, est originaire d’Asie mineure (Turquie). On parle d’un Germanica dit  historique. Plante herbacée, vivace, rustique à rhizomes. L’un de ses noms est Cheval de trois, en référence à ses stations sur les zones du site archéologique de la ville antique. C’est une plante basse, qui aime les sols bien drainés et pauvres.

Les rhizomes sont petits et fibreux. Stolonifères du typique de la série Elatae, se qui les rend impossible à identifier quand la plante n’est pas en fleur. Les rhizomes sont riches en amidon mais surtout de l’isoflavones. Par sa taille on peut parler d’un iris proche des intermédiaires.

Les feuilles sont larges et engainantes, environ 30cm, à 70cm. Il rappele les iris intermédiaires. Le feuillage peut être persistant. Les hampes florales de 70cm sont droites, 1 fleur.

Les fleurs apparaissent en avril. L’un des signes qui le distingue des autres espèces, c’est sa hampe ramifiée, les séparations se déploient en dessus du milieu de la tige. La particularité de cet iris est d’être plicata. En effet ses pétales sont bleu pâle, à bleu, et ses sépales violet à mauve. Une jolie barbe jaune à pointe blanche marque les chutes. Agréablement parfumé, la fleur tiens bien quelques jours.

Aujourd’hui bien que facile de culture, il est rarement proposé à la vente. Il est à conseiller à tous pour sa tenu. Prenez garde aux limaces qui aiment les jaunes plants
Chromosomes :2n=48 Tétraploïdes

AK) Iris Varbossiana ou Varbossana : Maly-Bosnie 1927

Groupe Pagoniris série Elatae. Iris Varbosiana, est originaire d’Europe orientale, Bosnie, Tchéquie, Grèce. Plante herbacée, vivace, rustique à rhizomes. On trouve ces stations assez facilement, dans des talus, et rocailles. Elles se naturalisent très bien autour de veilles ruines.

Les rhizomes sont larges et très résistants, pourvus de nombreuses racines secondaires. Stolonifères, fibreux et noueux, ils sont typiques des barbus.

Les feuilles engainantes sont nombreuses et longues de 40cm à 60cm. De couleur verdâtre, elles forment de jolies touffes.

Les hampes sont ramifiées et portent de nombreuses inflorescences. Les fleurs s’épanouissent en mai. On peut observer deux couleurs qui se distinguent. Les pétales vont du bleu clair au violet pâle. Les sépales plus foncés, partent du bleu au violet. Ils sont fortement veinés, et portent une barbe orangée. La fleur est parfumée, et ne manque pas d’intérêt par sa tenu très ornementale. Les semences sont fertiles, ce qui permet, à la plante de vite se répandre.

 

Iris Varbosiana, n’est vraisemblablement pas une vraie espèce, mais plutôt une forme stabilisé barbus. Souvent assimilée à une variété de Germanica, ou classé comme hybridogéna de l’iris Pallida.

 

Iris Varbosiana ne pose pas de problème de culture, et supportera sans mal nos températures hivernales. Néanmoins les jeunes plants sont très prisés des limaces. Un spécimen de l’iris Varbosiana fut prélevé en Bosnie en 1994, et introduit en culture. C’est cette variété que l’on peut trouver à la vente.

Chromosomes : 2n=48

 

AL) Iris Variegata ou Hongrois ou Squalens ou Lepida: Linné 1753
 
Groupe Pagoniris série Elatae. Iris Variegata est originaire d’Ukraine, mais s’étend largement naturalisé, il couvre une large zone géographique. C’est une plante qui aime les sols de rocailles drainés et ensoleillés. C’est une espèce type de la série, on parle d’iris historique.

Les rhizomes sont épais, et homogènes, avec plusieurs bourgeons très ramifiés. Ils sont stolonifères, semi enterrés, car ils aiment être chauffés par le soleil. Il sont semblables aux autres Germanica historique Florentina, Albican, Trajan. On ne peu différencier la plante de ces autres iris si elle n’est pas en fleurs. C’est un iris bas, mais on peu pas parler de Pumilae, ou de Lilliputs. La taille moyenne de la plante est de 30cm.

Les feuilles sont herbacées, semi caduques. Engainantes et larges, elles forment de beaux éventails. De couleur vert fonçé, en épée, légèrement incurvé en croisant. Elles apparaissent dès le mois de mars. Il faut bien comprendre que contrairement à ce que son nom indique, se ne sont pas des feuilles qui sont panachées, mais les fleurs.

La hampe est d’environ 20cm, à 45cm, elle dépasse bien souvent le feuillage. Elle est très ramifiée, et peu porter de 3 à 6 inflorescences.

Les fleurs, s’épanouissent fin avril. Avec un diamètre de 5cm à7cm, elles sont très intéressantes. Il faudra parler de fleurs bicolores. Les pétales vont du blanc au jaune. La particularité de ces fleurs c’est quelles sont veinées. En effet les sépales sont persillés, et veinés de brun à pourpre. Quelquefois ces veines fusionnent pour former une tache homogène sur la chute. Ces même veines peuvent tout aussi bien s’estomper, et être a peine marquées. La barbe va du blanc au jaune orangé.

Les graines de l’iris Variegata, sont légèrement aplaties et mature dès juillet.

L’iris Variegata compte de nombreux hybridogéna, plus ou moins jaune, notez une de ces sous espèce :

-Iris Variegata Lepida : Heuffel 1853

C’est la plus solide des forme Variegata. Il est originaire de Hongrie. La fleurs est égualement plus blanche. La plante peu mesuré jusqu’à 45cm. Certain classement la place comme espèce a part entière.

Il est cultivé comme plante ornementale depuis 1700.

L’iris Variegata est à la source de la plupart des cultivars les plus colorés des iris barbus. Pourtant l’espèce originale, est en recul. Elle est devenue une plante menacée. Encore proposé à la vente l’iris Variegata ne pause pas de problème de culture, elle est identique au Germanica historique.

Chromosomes : 2n=24
Iris Variegata groupe

 

Partager cet article

Repost 0
Published by juan rrjuan2@hotmail.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : dictionaire des iridacée
  • : description des iridacées
  • Contact

Recherche

Liens