Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 11:30

Autre Iris a touffe et proche du genre

 

-Genre Diète ou African iris

Plante rhizomateuse au nom différent suivant les régions du monde. Ont peu ainsi la trouvé sous l’appellations :

-African iris

-Fortnight Lily

-Morea celui ci du a une confusion avec le genre iridacée Moraea

-Butterfly

Elle est le motif de discorde chez les horticulteurs. En effet ont la trouve sous toute les appellations mentionné plus haut. Les Diète sont native du sud de l’Afrique tropical, sauf une éxépcion Diète Robinsoniana originaire de l’ile Robinson ou Lord Howe Island sur les cotes Australienne. C’est l’un des iridacée les plus primitif. Longtemps considéré comme Moraea le genre en est très proche. Désormais considéré comme un genre d’iris a part entière.

Plante herbacée vivace robuste à rhizomes. Iris forment des touffes ornementale. Les feuilles aciculaire formes de beau éventails, elle sont persistante. Les fleurs sont de courte durée, 2jours. Elles apparaisent sporadiquement des le printemps. La forme des fleurs permet de voir nétement qu’elle forme une sorte de rotation. Les Di7tes sont très utilisée pour l’aménagement paysager.

 

 

Terre : Alcalin, argile, limon, sable, tourbe

Luminosité : Soleil, mie-ombre

Eau : Bien drainé

Division : Septembre

Température : 2°C

 

Elle comprend 6éspèces au feuilles persistances. Les graines sont sombre il conviens de les faire trempé deux à trois jours dans l’eau tiède avant semis afin d’en hâtés la germination. Il croisse dans un milieu ou le sol ne se dessèche pas trop.

 

A) Iris Diétes Bicolor:
 Genre Diète originaire d'Afrique du sud. C'est l'espèce du genre la plus répandue après Iridioides. D’une taille de 50 à 120cm au feuillages raides, coupant à double nervures centrale. Ces fleurs sont jaune pale beurre a large tache brun foncé et apparaissent la deuxième année de plantation. A mettre dans l’eau jusqu’au émergence des racines. Paillage après la plantation, arrosez régulièrement. Culture en pleine terre dans les régions douces, ailleurs en pot mais elle résiste jusqu’à -7.

iris Dietes-bicolor

B) Iris Diétes Butcheriana ou Forst iris:
Genre Diète originaire d'Afrique sud très localisé en sou bois du Zululand. Décrit pour la premiére fois en 1943 elle vie en lisière des forêt de la cote d’Afrique du sud. Fleurs blanche marqué d’orange de 6cm, blanc pur pointillé de jaune. C’est une plante qui peu atteindre 1m au feuilles large. Plante ne supportant pas plus de –70c, à plantée en octobre. Elle recherche l’ombre.

 iris Diétes butcheriana

C) Iris Diétes Flavida:
Genre Diète originaire d'Afrique tropicale orientale et Australe vivant en clairières et lisière de forêt. Découverte en 1967. Plante haute de 50 à 70cm, à floraison sporadique. Fleurs jaune pâle marqué de brun.

iris Diétes flavida 

 

D) Iris Diétes Grandiflora ou Large Wild iris ou Fairy iris ou Groot Wilde iris ou Isiqungasehlati :

Salisbury 1812

Genre Diètes, le nom de Diètes veux dire deux parents : Moraea, iris. Diètes Grandiflora est originaire d’Afrique du sud (Natal), dans les zones côtières du Cap. Plante herbacée, vivace à rhizomes. Elle aime les terrain frai et les sol pauvre, bien drainé, a mie ombre.

Les rhizomes sont plutôt court.

Les feuilles linéaire, red et coriace sont persistante. Elle forme une touffe très fournie qui peu aller jusqu’à 2m de hauteur, en pleine terre ou 95cm en pots.

Les hampes sont pérennes (elles peuvent refleurire, l’année suivante). Elles sont vertical, si certaine tijes ne sont pas ramifiée c’est que la plante est jeune. Il ne faut surtout pas les coupée a la floraison.

Les fleurs de courte durée, se succède durant plusieurs mois. Les fleurs sont aplatie avec 10cm de diamètre de couleur blanche marqué de mauve avec un signal jaune orangé. Elles rappèle les fleurs de Diéte Iridioides La hampe se penche sous le poids des capsules et des plantule qu’elle produits.

Cette espèces est désormais largement disséminée à l’état subspontané, dans tous les inter tropiques. Cultivée pour ces qualité ornemental, dans de nombreux pays, il est utilisée pour l’aménagement et la décoration urbaine. Peu disponible a la vente en Europe.

C’est un Diétes qui résiste au froid jusqu’à –7C°. Les Diètes ne sont pas des plantes que l’ont peu gardée en pleine terre au nord de la Loire. Elle ne supporte pas les températures négative prolongée. Il conviendra donc de les plantée en pots drainée. Des que les température bascule à 0C° rentrée la plante en intérieur, serre froide ou tempérée. Elle supportera très bien un hivers au sec.

Autres fois nommé Moraea, très vite séparé de ce genre. En effet les Moraea ont de vraie bulbe.

C’est peut être le membre le plus primitifs des iridacée, le plus susceptibles d’être proche de la souche ancestrale qui a donné lieu à ces genres. Certainement au cour du Paléogène, Goldblatt.

Chromosomes : 2n=20

iris Diétes grandiflorana 

 

E) Iris Diètes Iridioides ou Catenulata ou Vegata ou Compressa ou Prolongata: Salisbury 1812
    
 Chromosomes : 2n=20

Genre Diètes. Diètes Iridioides est originaire d’une zone géographique qui s’étend du Kenya jusqu’à l’Afrique du sud. Plante herbacée, vivace à rhizomes. Elle aime les terrain frai et les sol pauvre.C’est la plus commune du genre.

Les feuilles linéaire, red et coriace sont persistante. Elle forme une touffe très fournie qui peu aller jusqu’à 2m de hauteur, en pleine terre ou 95cm en pots.

Les hampes sont pérennes (elles peuvent refleurire, l’année suivante), elle poussent a l’horizontal du sol ou droite. Il ne faut surtout pas les coupée a la floraison. Une caractéristique intéressante est que la tige florale se couche et on trouve souvent la fleur bien éloignée de la plante. Ainsi sur un talus, les fleurs sont souvent en contrebas à 60 à100 cm de la plante mère. Des plantules se forment parfois sur les tiges florales, ce qui favorise la colonisation d'un site.

Les fleurs de courte durée, se succède durant plusieurs mois. Les fleurs sont aplatie avec 7cm de diamètre de couleur blanc crème avec un signal jaune sur les chute, et du violet sur la crête. La hampe se penche sous le poids des capsules et des plantule qu’elle produits.

Cette espèces est désormais largement disséminée à l’état subspontané, dans tous les inter tropiques. Peu disponible a la vente en Europe.  Une série d’hybride de l’espèce existe ont les appèles les Oakhurst. Il faut noté que les fleurs sont plus étalés, avec des couleurs plus dynamique (Diètes Irisdioides Oakhurst Lemon Drop’s).

C’est un Diétes qui résiste au froid jusqu’à –7C°. Les Diètes ne sont pas des plantes que l’ont peu gardée en pleine terre au nord de la Loire. Elle ne supporte pas les températures négative prolongée. Il conviendra donc de les plantée en pots drainée. Des que les température bascule à 0C° rentrée la plante en intérieur, serre froide ou tempérée. Elle supportera très bien un hivers au sec.

 Diétes Iridioides vue de dessus

 

 

   F) Iris Robinsoniana:
Genre Diète de l’Iles Lord Howe à l’est de l’Australie. C’est une exception par sont emplacement mais également cette disjonction géographique constitue un mystère. 10000km la sépare de ces congénères Africaines. Robuste elle peu atteindre 2m. Fleurs blanche de 8à 9cm, s’ouvrent à 10h pour se faner le soir même. Elles ce succede sur une tige très ramifiée. Ont la considère comme l’un des Iridacées les plus primitif, les plus rare et la plus chaire du groupe des Diéte. Plante ne supportant pas le froid.
A notée que les graines d’iris Diéte Robinsoniana ont le même aspect que celle de l’iris Pseudacorus.

 iris Diétes robinsoniana

-Genre Néomarica ou Walking iris:


Avec Le Néomarica on peut parler d’iris tropical. Ce sont des plantes rhizomateuses, à la floraison fugaces, mais spectaculaires. Feuillage persistant, dont le port rappelle tout à fait celui d’un iris. Feuilles planes, rhizome vrai tige florale aplatie.

 

On compte plus de 20éspèces de Néomarica (régulièrement de nouvelle stations sont découverte), toutes originaires du Brésil sauf une : Néomarica Variegata présente en Amérique centrale. Certaine sont classé comme Trimezia, d'autre sont des synonyme, n'étant pas des plantes faciles a observée il apparais quelques fois pour la même plante plusieurs classification qui donne lieu a tergiversation. Pour cela nous vous demandons d'être indulgent. Ont peu ainsi trouvée sur de nombreux documents l’iris Néomarica Longifolia, qui n’ai autre que Trimézia Steyermarkii. Pourtant ont peu différenciée les Trimézia et les Néomarica par les tiges. En effet les fleurs de Trimézia se tiennent sur des tiges ronde ou légèrement aplatie. Les vrai Néomarica quand a eux ont des tiges aussi plate que les feuille. Dr Peter Goldblatt du jardin botanique du Missouri a gracieusement aidé a redresser ces identité.nous poursuivons nos recherche.

 

Pour la plupart, leur habitat endémique sont les sous bois de la côte Atlantique « mata atlantica ». C’est une forêt assez claire ou le soleil atteint le sol. Quelque exceptions à relever pour 3 espèces vivant dans les « campos Cerrados » plateau central Brésilien  ce sont les plus délicate de toutes.

L’ensemble du genre est difficile à obtenir en France. Sa rareté et sa culture expliquent cette absence chez les horticulteurs. Les Néomarica doivent, sauf en régions à climat très clément, être cultivées en serre, leur assurant une température de 10°c minimum.

Un sol humeux maintenu humide, à mi-ombre, ne pas excéder avec les arrosages. Si le terrain reste trop longtemps humide, cela peut favoriser le développement de pourritures du rhizome. Donc arrosé que l’or ce que le terrain et sec.

Fleurs de 5 à 10cm de diamètre, éphémère pour la plus part elle ne dure qu’une journée. Après pollinisation, une nouvelle plantule apparaît au niveau de l’endroit ou la fleur avait vu le jour, la tige continue de s’allonger. Le poids de la plantule va faire plier la tige vers le sol. Ainsi la plantule va pouvoir placer ses nouvelles racines à distance de la plante mère. Cette multiplication végétative lui a value un surnom « Walking iris » « iris marcheur ». Autre nom commun anglais « Apostles plant » »plante des apôtre » qui lui vient du fait qu’elle ne fleurit pas tant qu’elle n’a pas au moins 12 feuilles le nombre d’apôtres de Jésus. A noter le Néomarica a des propriété phytothérapeutiques.

Les iris Néomarica ce multiplie facilement, celle ci peu prendre plusieurs forme :

 

-Multiplication par graines :

La germination des graines, est la première. Celle ci serons récolter bien sec. Placé dans l’eau pendant 4jours, d façons a ramollir la coque des semences. Puis la graines serra déposé dans un cotons qui restera humide. Des que le germes pointe, ont placera la graines dans du terreau. N’oubliez pas de saupoudré la surface du pot avec un peu de sable. Pour éviter la fonte du germe.

 

-Multiplication par kekii :

Curieusement les Néomarica ce comporte un peu comme certaines Orchidée. Une excroissance peu ce développé sûr des feuilles et formé un plan. Quand celui ci serra mature la feuille ce courbera pour rechercher le sol. La plante cherchera a repiquer sont plan. Dans ce cas précis placé sous le petit petit hors-jeu un pot de terreau frai et nésité pas a enterré une partie de la feuille, de t-elle façons que le plan paresse émergé du terreaux. Veillé a ce que rien ne vienne bousculé la feuille ou le plan, pour cela placé un pois sur la feuilles. Laissé quelques semaines le temps au plan de formé des racines. Après 4semaines coupée la feuille mère. Le plan serra devenus indépendant de la plante original. Vous disposerai dans d’un nouveau sujet.

Plantation-Neomarica-2.JPG

 

-Multiplication par éclatement du rhizome :

La plus facile des multiplication chez les Néomarica reste la division des rhizomes. Pour ce faire ont dépote la plante et ont romps en plusieurs morceau les racines. Ont rabat un petit peu les feuilles et ont la place dans un pot dont le font serra drainé. La terre qui garnira le pot doit être composer de 2 /5 terreau universel,2/5 terre de jardin, 1/5 de sable. A la surface vous pouvez disposez des petites brisure de marbre calibre 0,4/10. Voilà qui vous ferra une magnifique plante verte prête pour l’hivers.

 Plantation Neomarica 1

Quelques soit le type de multiplication, le Néomarica en Europe doit être planté en pot.

 

Comme site plus haut les Néomarica proviennent des zone Tropical du Brésil. Il faut donc absolument en tenir compte. Même si au sud de la Loir la plante peu passé d’Avril à Octobre de hors ailleurs il faudra la maintenir à l’intérieur. La période la plus difficile pour sont maintiens est de novembre à janvier. En effet durant cette période le Néomarica Européen

-Il a subit une division ou une séparations de ces hors-jeu,

-Les jours diminues,

-Il soufre du refroidissement.

Ces défaillances lui coûte en énergie. Donc des mie octobre ont le placera en serre froide jamais en dessous de 11°C, jamais au dessus de 15°C. On diminuera voir arrêtera les arrosages. En janvier apporter lui de l’engrais, et ont conditionnera la plante a un retour à l’extérieur. Pour ce faire ont l’approchera d’une fenêtre. Ont sortira la plante en après midi, des le mois de mars celons les condition météorologiques. Quand les températures de nuit serrons supérieur à 8°C ont la laissera de hors à mi-ombre. Nous vous conseillons de le cultiver en récipient enterré dans le jardin et à l’intérieur en hiver.

 

Bien que la floraison du Néomarica soit spectaculaire, la plante n’offre pas d’intérêt pour les jardiniers. Trop de travail pour une fleurs peu rentable et éphémère. Mais quelle beauté incroyable !

L’attrait des botanistes et collectionneurs est évident pour toutes les particularités de cette plante. Le marché noir fait de ce végétale l’un des plus cher au monde. Avec le Néomarica ont peu considérait que l’iris est présent sur tout les continents.

 

A)Iris Néomarica Northiana:  

Genre Neomarica originaire du Brésil, état du nord Rio de Janero et paulo. Elle est l’éspèce type du Néomarica, modèle du genre. Autre fois appelé Marica Northiana. Elle ressemble beaucoup en plus robuste à Néomarica Candida.

Hauteur jusqu’à 1,5m, au feuillage robuste. Fleurs de couleur plus claire brun rouille versus pourpre rouge.

 

B)Iris Néomarica Coerulea:
Genre Neomarica originaire du Brésil, des zone semis ombragée des forêt Atlantique. Préfèrent le soleil au heures les plus fraîche de la journée. L’une des plus commercialisé en Europe. A cultiver en Europe de préférence dans une serre chaude. Quand les température extérieur minimum dépassent les 15°c il est possible de les déplacer a l’extérieur.

Hauteur jusqu’à 1m, elle ne maintient pas ces feuilles en hivers. Celle ci rappelle les feuilles de l’iris des marais. C’est l’espèce la plus spectaculaire, avec des fleurs de 10 à 15cm de diamètre. Sépale bleu et pétales à bande centrale blanche veinée transversalement de bleu cobalt. Bien implanté elle forme de fortes touffes et peu devenir envahissante.
iris Neomarica Caerulea

 

C)Iris Néomarica Candida :

Genre Neomarica originaire du sud du Brésil et régions adjacentes d’Argentine et Paraguay. Ont le trouve également dans de nombreuses régions des tropiques Afrique, Asie. Ces le plus connues et le plus commercialisé. Ont le propose souvent comme Gracilis bien qu’il soit très différent.

 Fleurs de 6 à 9cm très odorantes. Sépale blanc pur à base densément maculées de pourpre rougeâtre. Pétales fortement veinés de bleu violet.

 

 

 Iris Candida Neomarica profil

Genre Neomarica originaire du Brésil, des forêt cotiéres.

 

E)Iris Néomarica Caulosa:

Genre Neomarica originaire du Brésil région de Bahia, des forêt cotiéres. L’un des Néomarica les plus robuste.

 

F)Iris Néomarica Eximia :

Genre Néomarica originaire du Brésil, ayant était confondue avec Coerulea espèce proche de Glanca et Rigida. Il produit violet mauve.

 

G)Iris Néomarica Fluminensis :

 Genre Neomarica originaire du Brésil, ont la trouve dans l’agglomération même de Rio, forêt Tijuca d’ou sont nom Flumen-Rio-fleuve. Ce répartit de Bahia a Espiritu Santo. L’un des Néomarica commercialisé en Europe. Espèce robuste a feuilles de 60cm à 1m. Ces fleurs sont des plus spectaculaire, sépale bleu ciel à lilas coupe centrale bariolée de brun panachure sur une bonne part des sépales. De plus ces fleurs sont très odorante.

 

 

H)Iris Néomarica Glauca :

Genre Néomarica originaire du Brésil, cote Atlantique. Très proche des éspèces Rigida et Eximia. Confondu comme Coerulea.

 

I)Iris Néomarica Gracilis :

Genre Néomarica originaire du Brésil, etats de Rio et Sao Paulo. Plante assez peu connue, souvent associé a Candida au qu’elle, elle ne ressemble pas du tout. Feuilles étroites de 50 à 70cm. Tige florale de 60 à 80cm terminée par 3à6 bouquet floraux. Ces fleurs sont assez petite 3cm de couleur blanche.

 

 

J)Iris Néomarica Guttata :

Genre Néomarica originaire du Brésil seul station connue est dans l’état de Sao Paulo. Espèce découverte qu’il y a peu. Fleur à sépales pointillés de lilas sur fond blanc. Plante de petite taille 30à 50cm.

 

 

K)Iris Néomarica Humilis ou Occidentalis ou Vittata :

Genre Néomarica originaire du Brésil avec une des plus vaste aire de répartition de Para jusqu’au Parana, une station répertorier au Vénézuela. Plante délicat. Feuilles pouvant atteindre 80cm. Fleurs de 6cm jaune claire.

 

L)Iris Néomarica Imbricata : 

Genre Néomarica originaire du Brésil, ont le trouve dans les forêt cotiéres Atlantique. Fleurs crème à discrètes stries violettes sur les pétales et capsule a parois verruqueuses avant maturité.

 

M)Iris Néomarica dit Longifolia attention dans ce cas nous avons a faire à Trimezia Steyermarkii: 

Il sagit d’une confusion d’éspèceGenre. Absente des classifications des Néomarica elle fais partie des espèces que l'ont classe comme Trimezia et que l'ont confond facilement avec une Néomarica (La limite entre les deux genre et peu précise).


 

N)Iris Néomarica Lutea :

Genre Néomarica originaire du Brésil, forêt assez clair cotiéres. Très proche de Néomarica Humilis. Fleurs de 6cm jaune clair.

 

O)Iris Néomarica Nitida : 

Genre Néomarica originaire du Brésil, forêt assez clair cotiéres.

 

P)Iris Néomarica Paradoxa :

Genre Néomarica originaire du Brésil, des savane centrale uniquement dans l’état de Maranhao. C’est l’une des deux éxéption a ne pas vivre en sous bois. C’est égualement la moin connues des Néomarica elle n’a été collectée qu’une seule fois. Cela fait d’elle l’iris le plus rare au monde.

Plante adaptées à des feux hivernaux, grace a des feuilles épaissies et des organes de réserves souterrains, rhizomes cormiformes. Fleurs de couleur jaune de petite taille.

 

Q)Iris Néomarica Portosecurensis :

Genre Néomarica originaire du Brésil, forêt assez clair cotiéres. Plante de petite tailles de 20 à 50cm au fleurs jaune canari vif.

 

R)Iris Néomarica Pulchella :

Genre Néomarica originaire du Brésil, forêt assez clair cotiére. Plante proche de Portosecurensis, de petite taille 20 à 50cm au fleurs jaune canari.

 

S)Iris Néomarica Rigida :

Genre Néomarica originaire du Brésil cote Atlantique. Très proche de l’éspèce Eximia et Glanca, confondu comme Coerulea.

 

T)Iris Néomarica Rotundata :

Genre Néomarica originaire du Brésil forêt assez clair. Fleurs de couleur bleu.

 

U)Iris Néomarica Rupestris : 

Genre Néomarica originaire du Brésil, des savane centrale. C’est l’une des deux éxéption à vivre dans un biotope très spécial. Uniquement rencontrée dans l’etat MG serra do cipo, en collines rocheuses et sol sableux très pauvre en plein soleil.

Plante adaptées à des feux hivernaux. Rhizomes cormiformes, feuillage étroit de 35cm à 60cm et raide. Fleurs proche de Coerulea bleu violet, ne souvrant qu’en début d’après-midi pour se fâner le soir. Culture difficile en dehors de ses stations d’origine.

 

V)Iris Néomarica Sabinii :

Genre Néomarica originaire du Brésil, état de Bahia, Espiritu Santo et MG en forêt assez claire. Très proche de Néomarica Fluminensis, mais beaucoup plus robuste. D’une hauteur de 70cm à 1,5m. Fleurs d’un beau violet foncé uniforme.

 

W)Iris NéomaricaSilvestris ou Heloisae-mariae :

Genre Néomarica originairedu Brésil des forêt très humide de Rio de Janero et Sao Paulo. Apréci égualementla pleine ombre. Petite plante de 20 à 35cm, les feuilles sont disposées tout au long du rhizome. Fleurs variant du jaune verdatre au violet. Rhizome partiellement aérien et stolonifére rappelant certain Japonica.

 

X)Iris Néomarica Variegata :

Genre Néomarica, originaire d’Amérique centrale, du Méxique au Costa-Rica. Elle est la seul du genre a ne pas étre Brésiliene. Hauteur de 40 à60cm, fleurs de 5à 7cm de diamétre. Fleurs blanc sale à pétales pandutiformes(forme de violon) à épaisse veines violettes. Elle posséde des graines de couleur rouge orangé éxéption chez les Néomarica qui sont chez toute les autres brunes.

 

-Genre Trimézia:

Ce genre ce trouve dans les savane Brésilienne, ce sont des espèces caractérisée par des plantes adaptées à des feux hivernaux, aux qu’elle elles résistent par des organes souterrains. Conssidéraient comme plante éxotique elle sont peu étudié. De nombreuses confusion entre les espèces Néomarica et Trimézia sont a noté, car elles sont très proche. Ont peu ainsi trouvée sur de nombreux documents l’iris Néomarica Longifolia, qui n’ai autre que Trimézia Steyermarkii. Pourtant ont peu différenciée les Trimézia et les Néomarica par les tiges. En effet les fleurs de Trimézia se tiennent sur des tiges ronde ou légèrement aplatie. Les vrai Néomarica quand a eux ont des tiges aussi plate que les feuille. Dr Peter Goldblatt du jardin botanique du Missouri a gracieusement aidé a redresser ces identité.

 

A)Trimézia Martinicensis :

Genre Trimezia originaire du Brésil. Plante d’une belle tenue et très gaie, de 90 à 120cm, de mi-ombre à ombre. Elle fleurit toute l’année, et est facile à cultiver. Fleure de couleur jaune pale, très nombreuses sur les inflorescences. Souvent confondue avec Trimézia Steyermarkii. Pourtant Trimézia Martinicensis a des fleurs plus grandes, moins nombreuses que cette derniére. Important de protégée cette plante des forte gelée en hiver.

 

B)Trimézia Organensis :

Genre Trimezia originaire du Brésil. Fleurs de couleur jaune.

 

C)Trimézia Spathala :

Genre Trimezia originaire du Brésil et Argentine. Fleurs de couleur jaune.

 

E)Trimézia Brevicaulis:

Genre Trimezia originaire du Brésil. Fleurs de couleur jaune.

 

F)Trimézia Exillima:

Genre Trimezia originaire du Brésil. Fleurs de couleur jaune.

 

G)Trimézia Plicatifolia:

Genre Trimezia originaire du Brésil. Fleurs de couleur jaune.

 

H)Trimézia Pusilla:

Genre Trimezia originaire du Brésil. Fleurs de couleur jaune.

 

I)Trimézia Juncifolia:

Genre Trimezia originaire du Brésil (état de Minas Gerais. Plante d’une belle tenus, de 70 à 80cmFleurs de couleur jaune orangé. Trimézia assez difficile à cultiver, il faut le placer dans un pot bien drainé avec du sable et du terraux.

 

J)Trimézia Fistulosa:

Genre Trimezia originaire du Brésil. Fleurs de couleur jaune.

 

K)Trimézia Truncata:

Genre Trimezia originaire du Brésil. Fleurs de couleur violette.

 

L)Triézia Violacea:

Genre Trimezia originaire du Brésil. Fleurs de couleur violette.

 

M)Trimezia Steyermarkii connu aussi comme Néomarica Longifolia:

   

Genre Trimezia de la famille des Iridacée. Plante exotique herbacée, à rhizomes court. Trimézia Steyermarkii, est  originaire de régions chaude, plus précisément du Brésil, ont la trouve dans les états de Espiriti Santi, Rio-Janéro et Sao Paulo. Curieusement de nombreuse capitales sud Américaine disposent d'un exemplaire de l’espèce. A Lima ont le trouve même dans certaines résidences. Souvent confondu avec une Néomarica (La limite entre les deux genre et peu précise). Julian Steyermark était un éminent botaniste connu pour son travail sur les plantes du Missouri mais aussi par la suite pour son travail sur les plantes Vénézuéliennes, d’ou le nom de cette plante.

Il faut prendre note des nombreuses confusion entre les Néomarica, et les Trimézia. Trimézia Steyermarkii est souvent nommé a tort comme Néomarica Longifolia, or celui n’existe pas.

 

Trimézia Steyermarkii peu atteindre jusqu’à 1m50 de hauteur. Ses longues feuilles sont plus large que c’elles de ses congénère Trimézia, 2cm à 3cm. Ont peu parlée de plante de mangrove, car ces stations d’origine tolère autant la sécheresse que les inondation.

Les rhizomes sont petit jusqu’à 4cm de long, et aussi peu épais, 2cm, il sont dans le sol à 2cm. Ils ont la même utilité que ces cousin les iris.

 

Les fleures sont nombreuses mais petites de 3 à 4cm, elle dure à peine un jours, mais elles se succède sur plusieurs semaine. Les sépales, sont de couleur jaune, marquer de pourpre noir à leur base. Les pétales sont petit, très orienté vers l’éxtérieur, également de couleur jaune, marquer de pourpre noir à leur base. La plante forment de beau bouquets floraux, et à une très belle tenus d'ensemble.

Dans nos régions les Trimézia ne peuvent supportée l’hivers, elle craint les températures en dessous de 10°C. Il convient donc de la plantée en pots. En période estival il conviendra de la placé à mie-ombre. Il conviendra de la maintenir avec une humidité constante, surtout durant les mois les plus chaud. Ont la placera en hivernage à l’intérieur, en évitant l'eau durant cette période, s’il elle est en serre froide. Attention dans un intérieur  chaud, elle ce comporte comme un bambous donc apport en eau important. Des le printemps ont pourra la remettre de hors même a 8°C de nuit, modifiée l’apport en eau en conséquence. N’oubliée pas que les Trimézia aime les bons apport d humus des février.

 

Dans leurs stations d’origine les touffes de Trimézia Steyermarkii, se répandent dans toute les directions grâces au nombreux hors-jeu que la plante produit. Après la floraisons des plantules apparaissent, et développe des racines. Très vite ce petit plan deviens indépendant. Le pois de ce plans courbe la feuille, celui ci se replante plus loin et crée de nouvelles stations. Ainsi ont l’appèle aussi l’ »iris qui marche » comme les Néomarica.

Iris Longifolia vue de face

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : dictionaire des iridacée
  • : description des iridacées
  • Contact

Recherche

Liens